Image du titre

Comment faire un site parfait pour Google ?

Comment faire un site parfait pour Google ?

Afin de concevoir un site qui répond aux attentes de Google, ce dernier a élaboré une sorte de combinaison gagnante relatée dans son fameux « Search Quality Guidelines ». Un référentiel qui énonce les ingrédients, loin d’être secrets, permettant de créer le site parfait…

En effet, force est de reconnaître que Google n’a jamais caché ses exigences en termes de règles de bonnes conduites à adopter pour s’assurer un meilleur positionnement au sein de son univers.

Le « Search Quality Guidelines » met ainsi un point d’honneur sur l’efficacité du référencement naturel, basé sur les aspirations et les interdits de Google.

De quoi s’agit-il réellement ? Focus sur les règles de jeu de Google pour construire un bon site.

 

QU’EST-CE QU’UN SITE PARFAIT AUX YEUX DE GOOGLE ?

Si Google a su conforter sa position de leader au fil des années, c’est en raison des sites de qualité qu’il propose à ses utilisateurs.

Et en termes de qualité, Google a sa propre vision des choses. D’où il évalue chaque site en fonction des critères qu’il estime correspondre aux besoins des internautes.

L’évaluation porte sur de nombreux paramètres, corrélés entre eux pour atteindre l’objectif qualitatif qu’il s’est fixé.

Dans ce cadre, pour les sites en devenir ou déjà existants désireux d’améliorer leur positionnement, l’équation est simple : il faut impérativement s’adonner à un travail de fond et de forme.

Selon le « Search Quality Guidelines », il est primordial d’attacher une attention particulière aux éléments qu’arbore chaque page du site, surtout la page principale. Vecteur de l’image de marque du site, l’utilisateur doit dès son ouverture être en mesure de trouver les informations qu’il cherche.

En d’autres termes, la vocation première du site doit obligatoirement y figurer :

  • S’il s’agit d’un site de vente/achat, de conseil, de partage d’information… ;
  • Des contenus éditoriaux explicites, des images à jour, des liens sortants ou entrants fonctionnels et dans une moindre mesure, peaufinés par un design captivant ;
  • L’identité des responsables du site, qui justifie le degré d’expertise des auteurs, la notoriété et le sérieux du site.

 

LES ERREURS À NE PAS FAIRE SUR VOTRE SITE

Pour Google, l’infraction à l’un de ses interdits a pour conséquence la pénalisation.

Et qui dit site pénalisé, dit site recalé au fin fond des suggestions de recherche de Google.

Se relever d’une telle sanction est souvent presque impossible, à moins d’y consacrer du temps et recourir à l’expertise d’un professionnel en référencement.

Quelques erreurs à ne pas commettre :

  • Le plagiat ou le duplicate content, qui fait référence à des contenus partiellement ou intégralement copiés d’une des pages mêmes de votre site ou d’un site tiers ;
  • Les pages bondées de publicités ou de redirections vers des sites e-commerce ou des pages d’erreur ;
  • Le Keyword stuffing, autrement dit l’utilisation abusive et inopportune de mots-clés ;
  • Le domaine d’expertise du site. Dans ce contexte, Google est davantage vigilant par rapport à la qualité des contenus diffusés par des sites qui traitent de sujet sensible (santé, finance, juridique…).

 

REQUÊTES DES INTERNAUTES, COMMENT ÇA MARCHE ?

En termes de requête sur un mot-clé donné, la suggestion de Google va privilégier les sites dont le contenu est jugé répondre aux besoins du visiteur.

Si les informations sont suffisamment complètes et précises, il semble évident que l’internaute ne va plus chercher ailleurs : Google en déduit qu’il s’agit d’un site de qualité.

Différents types de requêtes sont à distinguer en fonction des requêtes effectuées par le visiteur :

  • Cherche-t-il des informations ? Les termes « comment », « pourquoi », « savoir », « où » et d’autres termes dans ce même ordre d’idée, sont les plus souvent utilisés ;
  • Cherche-t-il à faire une action ? Les requêtes vont aboutir à des transactions (achat, inscription, réservation…).

C’est justement dans le but d’améliorer la pertinence de vos contenus, tant aux yeux des internautes que des moteurs de recherche, qu’intervient le travail de référencement naturel (SEO).

 

QU’EST-CE QU’ON RETIENT ?

Au final, on en déduit que Google et son « Search Quality Guidelines » cherchent tout simplement à nous faire comprendre qu’avant de vouloir à tout prix le satisfaire lui et ses robots, il faut se rappeler qu’on écrit pour des humains.

En bref, savoir poser les bonnes questions et y apporter des réponses concrètes constitue la meilleure façon de plaire à Google et ses utilisateurs !

Source : www.webmarketing-com.com
Auteur : Web Marketing
Date de publication : 17 octobre 2020



Vous avez une idée, un projet ?

L'équipe de Z-INDEX se tient à votre disposition.

Contactez-nous